L’atelier de couture solidaire Shanti, un partenaire déjà autonome

Pourquoi ?

La société népalaise est patriarcale, inégalitaire et les droits des femmes sont traditionnellement bafoués aussi bien dans la société qu’en famille.

Les jeunes filles des villages sont très souvent analphabètes, peinent à recevoir un salaire et sont exposées à de multiples formes de violences (violences sexuelles, traite, harcèlement, viols, mariages forcés).

Par conséquent, de nombreuses femmes migrent seules de leur région rurale d’origine vers la ville dans l’espoir de trouver un emploi stable. Peu instruites, les jeunes femmes peuvent se retrouver isolées, incitées à travailler dans le milieu du « divertissement » et exploitées.

Comment ?

Créé en partenariat avec l’association locale Chhori (« fille » en népalais), l’atelier de couture solidaire Shanti (« paix » en népalais) est un atelier de confection, de formation et de réinsertion. Les bénéficiaires sont des femmes et jeunes filles exploitées dans le secteur des loisirs à Katmandou, ou celles qui risquent d’être entrainées à leur tour dans ce milieu.

Ce projet répond à deux besoins essentiels :

Apporter des formations professionnalisantes aux jeunes femmes exploitées

Les formations professionnelles – techniques de base de couture et de fabrication de bijoux, savoirs faire pour la vente et la gestion de production – offrent aux jeunes filles l’opportunité de trouver une source alternative de revenu stable et de renforcer leur capacité à devenir financièrement et socialement autonomes.

Les bénéficiaires sont suivies par une travailleuse sociale qui les aident à élaborer leur projet professionnel puis à trouver un emploi (barista, employée de magasin, etc)

Redonner un sentiment de fierté et d’estime de soi aux femmes vulnérables

Impliquées dans la création et la production, immergées dans un environnement de travail bienveillant, les jeunes femmes regagnent confiance en elles et se sentent valorisées.
Le suivi régulier des filles leur permet de se sentir écoutées et épaulées, de retrouver une dignité et de leur redonner espoir pour leur futur.
Dans le même temps, leurs enfants sont mieux protégés et peuvent, grâce aux revenus de leurs mères, accéder à l’éducation.

Fin 2018, le partenariat a évolué : PE&D continuera désormais d’accompagner l’association Chhori en achetant une partie de ses produits mais sans apporter de soutien financier, afin d’autonomiser complètement le projet.

Pour qui ?

6 jeunes femmes stagiaires sont formées pendant une période de 6 mois, dont 4 sont résidentes au foyer. En 2018 :

  • 3 bénéficiaires ont atteint un niveau de formation supérieur en couture et en confection
  • 2 ont trouvé des alternatives économiques de subsistance
  • 1 a réintégré sa famille

« Je suis venue à Katmandou quand j’avais 15 ans. [Je travaillais] dans un « dohori restaurant ». J’y ai été abusée et prostituée. J’ai rencontré Chhori et participé à plusieurs séances d’accompagnement. Puis, j’ai décidé de rejoindre l’atelier Shanti. J’ai terminé avec succès cette formation et je prévois maintenant d’ouvrir un petit magasin de couture avec le soutien de Chhori. »

SUSMITA LAMA, apprentie couturière

Lalitpur, vallée de Katmandou, Népal

Logo d'une poignée de mains représentant la collaboration de Planète Enfants & Développement avec des partenaires locauxNotre partenaire local 

  • CHIORI – “fille“ en népalais — œuvre pour une société égalitaire et juste, permettant le respect et l’émancipation des femmes.