Népal 

Jeunes filles de l'ethnie Chepang qui jouent devant leur nouveau foyer

Insertion professionnelle | Protection contre les violences 2015-2023

Education des filles : un foyer pour les adolescentes Chepang

Isolées dans les montagnes, cet internat est une chance pour les filles de l’ethnie Chepang au Népal de poursuivre leurs études et d’échapper aux risques de violence et de mariage précoce.

Partagez ce projet :

Nous soutenir :

Le contexte

Les Chepang sont l’une des minorités les plus pauvres et marginalisées du Népal.

10 000 d’entre eux vivent dans le district de Dhading, dans des zones de montagnes difficiles d’accès, et 90% vivent sous le seuil de pauvreté.

Les femmes doivent souvent faire face à une charge de travail quotidienne éreintante et travaillent environ 30% de plus que les hommes.

Elles ont rarement accès au budget familial et n’ont aucun pouvoir décisionnel sur son utilisation.

La scolarisation des adolescentes est loin d’être une priorité. Certaines filles doivent faire jusqu’à 7 heures de marche pour rejoindre le collège.

Les violences en tout genre font partie de leur quotidien. 

Mariées entre 11 et 15 ans et enceintes très jeunes, elles rencontrent souvent d’importants problèmes de santé physiques et psychologiques.

Par ailleurs, la forte consommation d’alcool, en particulier chez les hommes, est l’une des causes principales de violences domestiques.

Sans évolution de la situation, la majorité des filles sont condamnées à une vie d’insécurité.

La poursuite des études est une chance d’émancipation pour ces filles mais également une chance pour l’ensemble de la société : chaque année de scolarité supplémentaire dans la vie d’une fille réduit de 10% le risque de décès de son futur bébé (UNICEF, 2013).

Comment est utilisé votre don ?

Pour 100€ collectés par Planète Enfants & Développement, 85€ sont consacrés à notre mission sociale.

Nos projets sont évalués par des cabinets indépendants. Et nos comptes sont audités et certifiés chaque année par le cabinet KPMG.

%

des Chepang vivent sous le seuil de pauvreté

des filles sont mariées avant 16 ans chez les Chepang

heures de marche pour rejoindre le collège

Le projet

Entant qu’association pour l’éducation des filles, Planète Enfants & Développement et son partenaire local Prayas Népal soutiennent depuis 2015 un foyer de jeunes filles géré par l’Association de la Communauté Chepang.

Extrêmement vétuste, il ne répond plus à aucune norme de sécurité et sanitaire.

Il devient donc urgent de sécuriser et d’améliorer le lieu de vie des jeunes filles, mais aussi de renforcer leur accompagnement pour éviter découragement et abandon scolaire.

C’est pourquoi nous avons lancé en 2020 la construction d’un nouvel internat.

Le nouveau bâtiment de 300m², éco-responsable et aux normes antisismiques, est bâti sur un terrain mis à disposition de l’Association de la Communauté Chepang par les autorités locales de Gajuri, ville d’environ 10 000 habitants dans le district de Dhading.

Ce foyer est une chance pour 30 filles de poursuivre leurs études et d’envisager un avenir autre que celui de leurs mères, souvent analphabètes, victimes de violence et de discrimination.

Ce foyer permet aux filles accueillies de bénéficier de cours de soutien afin de rattraper leur retard et de conseils sur leur orientation professionnelle.

Avec l’ouverture de ce nouvel internat, elles pourront aussi découvrir les vertus du sport individuel et collectif, alors que celui-ci est peu pratiqué chez les Chepang.

Notre objectif d’ici deux ans : la gestion autonome du foyer par l’Association de la Communauté Chepang et notre partenaire Prayas Népal, pour permettre à toujours plus de filles d’avoir les mêmes chances de continuer leurs études.

Autres projets :

Des femmes exploitées et leurs enfants protégés avec l'aide de Planète Enfants & DéveloppementNépal : protection des femmes victimes d’exploitation sexuelle
Des petits à l'école maternelle au NépalNépal : l’éveil des tout-petits, une priorité

Nos partenaires sur le terrain

Prayas Nepal :

ONG népalaise qui travaille particulièrement sur l’émancipation des femmes dans les populations très marginalisées.

Mentions Légales