Shanti, la paix retrouvée au Népal :

Atelier de couture solidaire pour réinsérer des jeunes femmes sexuellement exploitées

Pourquoi ?

Le système patriarcal et la hiérarchisation des castes au Népal favorisent les violations des droits culturels, sociaux et économiques d’une grande partie de la population. Le statut des filles et des femmes est traditionnellement dénué de droit au Népal, aussi bien dans la société qu’en famille. Les jeunes filles des villages sont très souvent analphabètes, victimes de violences, extrêmement pauvres. A la recherche de toute opportunité pour gagner un peu d’argent, nombreuses sont celles qui partent pour la ville afin de rechercher du travail.

Or, à Katmandou, le secteur des loisirs est particulièrement demandeur de jeunes recrues dociles et crédules. Entre 40 000 et 50 000 jeunes femmes y sont embauchées comme serveuses, masseuses, danseuses ou encore chanteuses, et 50% à 75% d’entre elles se retrouvent prostituées de fait, exhortées à prodiguer des « services » sexuels aux clients comme aux patrons. Violées, abusées, et exploitées, la quasi-totalité est sous-payée et corvéable à merci. Un tiers sont des enfants et l’on estime que la grande majorité a été recrutée avant 18 ans.

Comment ?

Avec ce programme et grâce à son partenaire local, Planète Enfants & Développement aide les jeunes prostituées de Katmandou et leurs enfants à sortir de l’exploitation sexuelle. Son centre d’accueil apporte outre un hébergement sûr, une prise en charge médicale et psychologique (voir projet « Pas à vendre ») et l’accès à des formations professionnelles dont l’atelier de couture Shanti.

Le projet Shanti Népal est un atelier de couture qui s’adresse aux jeunes femmes du centre désireuses de se réinsérer par l’apprentissage de la couture de produits de qualité.

Le programme se déroule en 3 temps : l’intégration, l’autonomisation et la réinsertion.

Les femmes bénéficiaires sont formées à la couture au sein de l’atelier Shanti puis elles participent à la production des sacs de la marque Shanti ainsi qu’à la vente des produits dans le marché local et sont donc formées à la gestion de production et de vente. Elles sont enfin réintégrées dans la société népalaise par le biais de l’insertion professionnelle au sein d’une entreprise ou incitées à démarrer leur propre entreprise.

Pour qui ?

Six jeunes femmes sont formées pendant une période de 6 mois. Au total environ une quinzaine de jeunes femmes bénéficient chaque année du projet Shanti

Lieu : dans le quartier de Nakhu, à Katmandou
Durée du projet : 3 ans +