The Maternelle de l'Espoir in Nepal becomes a public school

20 Dec, 2021

Après 8 ans de soutien aux côtés de notre partenaire Child Nepal, il est temps de passer la main : la Maternelle de l’Espoir, école destinée à protéger et à scolariser les enfants de femmes entraînées dans des réseaux de prostitution à Katmandou, devient une école maternelle publique à partir de janvier 2022.

ECD_népal

C’était un des objectifs du projet. Après des semaines de préparation, nous venons de passer le flambeau le 12 décembre dernier à la municipalité de Tokha, lors d’une réunion officielle avec le maire et son conseil municipal, le président du quartier, des parents ainsi que les présidents et secrétaires de Child Nepal. 

Le quartier 11 où se trouve l’école, était le seul quartier de Tokha où il n’y avait pas d’école publique. L’école sera désormais sous la responsabilité d’un comité de gestion communal avec un budget de fonctionnement publique. 

ECD_népal_2

Fermée quasiment une année entière en raison du Covid-19, la Maternelle de L’Espoir avait réouvert ses portes en février 2021, avec 20 jeunes enfants identifiés à risque de subir des violences psychologiques et physiques dans ce quartier chaud de la ville. L’école sera désormais ouverte à tous les enfants du quartier. 

> En savoir plus sur ce projet d’aide aux victimes d’exploitation sexuelle à Katmandou et sur le développement de la Petite Enfance au Népal : https://planete-eed.org/project/nepal-femmes-victimes-dexploitation-sexuelle/ 

Moins de 6% des enfants de 3 à 6 ans fréquentent un établissement d’éducation préscolaire. Il apparaît donc important de créer des espaces de jeux éducatifs, de sociabilisation, accessibles à tous et sécurisés. Ces aires vont permettre à tous les enfants de s’épanouir à travers un espace récréatif adapté à leur âge. 

Les aires de jeux seront composées essentiellement d’un toboggan, d’un bac à sable, de balançoires, d’animaux mobiles, de marelles et de murs d’escalade. Ce projet s’inscrit dans une démarche responsable et durable puisque nous entendons réaliser ces jeux à partir de déchets (comme des pneus ou du plastique) et de matériaux locaux (la terre, le bois). Cela permettra aux enfants de comprendre que l’on peut faire beaucoup avec peu. 

Il y a aura 3 aires de jeux : la première pour les 2-3 ans, la seconde pour les 3-6 ans et la troisième pour les 6-8 ans. Leur aménagement a été pensé pour s’intégrer de façon harmonieuse dans l’environnement général des communautés et leurs habitudes. 

À travers ce projet, nous souhaitons promouvoir la main d’œuvre locale qualifiée – grâce au travail d’artisans et d’artistes locaux – et privilégier les matériaux durables et de récupération en présentant un maximum de sécurité pour les plus petits. 

Les trois aires de jeux seront construites sur un terrain de 346 m2 situé à côté d’une école, elles devront par la suite être gérées par une structure locale ayant montré sa motivation et sa capacité à investir et entretenir une aire de jeux.

 > Plus d’informations sur nos projets au Burkina Faso en cliquant sur ce lien

Our other news :