Covid-19 : notre réponse au Cambodge

PE&D_Covid_CB_20.05.2020Episode 2/4 : Cambodge

Alors que la situation sanitaire semble se stabiliser au Cambodge ces dernières semaines, un relâchement de la population par rapport aux gestes barrières est visible, en particulier chez les plus pauvres qui ne portent plus le masque faute de moyens. Les conséquences de la crise se font fortement ressentir pour les familles que nous suivons. Pour elles, la crise est avant tout économique. 

Sensibilisation aux gestes barrières dans les usines textiles

18.000 ouvrières de la province de Kampong Speu subissent de plein fouet les conséquences du Covid-19, par une baisse substantielle de leurs revenus, souvent la seule source stable de leur famille. Sans parler des licenciements abusifs et du harcèlement au travail

Ces ouvrières sont particulièrement exposées au virus puisqu’elles travaillent 6/7 jours et 12 heures par jour, confinées dans de grands hangars regroupant plus de 1000 travailleuses. 

Dès le mois de Mars, notre équipe cambodgienne s’est donc mobilisée pour proposer des séances de sensibilisation aux gestes barrières dans 6 usines de la province de Kampong Speu. Grâce à la mobilisation des ouvrières “ambassadrices santé”, qui ont relayé les informations sanitaires auprès de leurs collègues, 3 300 ouvrières ont été conseillées sur les bons gestes à adopter. Des stations de lavage des mains ont également été montées dans les usines pour limiter la propagation du virus. 

Sensibilisation et kits d’hygiène dans les quartiers précaires 

Dans les bidonvilles de Phnom Penh, où l’eau manque et la promiscuité est trop importante, les familles sont particulièrement à risque. Nous nous sommes donc rendus dans les 14 quartiers précaires où nous intervenons déjà pour sensibiliser les 17 000 habitants aux gestes barrières à respecter à l’aide d’affiches de prévention. Nous avons également distribué des kits d’hygiène à 373 familles

Aide financière aux familles les plus en difficulté

Avec notre partenaire cambodgien SKO, nous avons distribué une première aide financière de 15 dollars à 373 familles issues de ces 14 quartiers précaires. Nous en avons profité pour organiser un rapide sondage qui dévoile l’impact économique majeur de la crise sur ces familles. 28% d’entre elles témoignent en effet avoir subit une perte d’emploi et 47% n’ont plus assez d’argent pour payer le loyer à la fin du mois. Enfin, la totalité des familles interrogées ont vu leurs revenus sérieusement diminuer et manquent à présent d’argent pour les achats de première nécessité. 

>> Pour aller plus loin et répondre à l’urgence pour ces familles, nous aimerions :

  • distribuer aux ouvrières et à leurs familles des masques réutilisables fabriqués dans les ateliers cambodgiens (1,5$ l’unité en tissu de Krama) et des packs mensuels de produits essentiels (alimentation, hygiène) d’une valeur de 15$. 
  • placer des points de lavage des mains pour les habitants des 14 quartiers précaires de Phnom Penh que nous suivons
  • distribuer des jeux et jouets dans ces quartiers pour favoriser le bien-être des enfants durant cette crise
  • verser plus d’allocations aux familles les plus pauvres paralysées par la crise.

Pour les soutenir, faites-un don. Merci !

> Notre article « Covid-19 : où en sont les pays où nous intervenons ? » (14 Mai 2020)

> Notre article « Quelles conséquences du Covid-19 sur les populations vulnérables » (10 avril 2020)

20 mai 2020