« MÉMOIRE D’ÉLÉPHANTS » Un projet pour améliorer le lavage des mains dans les écoles au Burkina Faso

By 23 janvier 2019Actualités

L’intérêt sanitaire du lavage des mains n’est plus à prouver mais comment faire en sorte que les jeunes enfants y prennent goût et acquièrent ce réflexe lorsque les campagnes de sensibilisation ne sont pas concluantes ?

C’est l’objectif du dispositif ludique que nous expérimentons dans les écoles primaires au Burkina Faso.

 

elephant_440pxAu Burkina Faso, l’éléphant est associé à la mémoire, la sagesse, la longévité, la prospérité et la bienveillance. De plus, il  aime jouer dans l’eau ! Connu de tous les enfants, très représenté dans les contes africains, il est au cœur de ce dispositif.

Un chemin tracé en pattes d’éléphant relie les latrines à la cantine en passant par le point de lavage. Le traditionnel réservoir d’eau est une tête d’éléphant, l’eau sort par la trompe et les oreilles sont des miroirs ! Les enfants choisiront les couleurs et seront impliqués dans la réalisation et la peinture  des différents éléments.

L’objectif est d’ancrer chez les petits écoliers l’habitude de se laver les mains en transformant une corvée quotidienne en routine amusante autour d’un jeu coloré.

Ce projet pilote, qui démarre très prochainement, est installé dans 10 écoles primaires de la province du Gourma, à l’est du pays, et concerne 3600 élèves, 54 personnels éducatifs et environ 7200 parents, pour un an.

Nous étudierons précisément l’impact du dispositif sur le lavage des mains avec du savon aux moments critiques de la journée et améliorerons les prototypes à la lumière de l’expérience. Si les résultats sont positifs, le dispositif pourrait être déployé, avec le soutien financier de l’Unicef, dans l’ensemble du pays.