Népal : Subhadra, une institutrice en maternelle mieux formée

30 Déc, 2021

Subhadra fait partie des 45 femmes enseignantes en maternelle qui viennent de bénéficier mi-décembre d’un complément de 4 jours de formation dans la municipalité de Gajuti au Népal avec notre association partenaire locale Seto Gurans. Cette session, qui fait suite à 9 jours de formation dispensée en 2020, s’inscrit dans un projet d’accompagnement des enseignants à Dhading et Katmandou pour améliorer la qualité de l’éducation maternelle. 

Subhadra_népal_ECD

« Mon enseignement était très classique dans le passé »

« Mon enseignement était très classique dans le passé. J’avais l’habitude d’écrire des chiffres sur le tableau, d’épeler des mots à haute voix et de laisser les enfants suivre. Grâce à cette formation, j’ai appris qu’on peut aborder plusieurs matières de façon simple avec les tout-petits. Avec une simple image, je peux maintenant faire de l’éveil sur les mathématiques, les sciences, l’environnement… 

Par exemple, je montre aux enfants un poulet, un animal qu’ils connaissent bien. Ensuite, je leur demande s’il est grand ou petit, combien de pattes il a, sa couleur… J’ai aussi l’habitude de demander au chef d’établissement de l’école d’allouer un budget pour l’achat de matériel pédagogique et je leur reprochais parfois quand je ne pouvais pas l’obtenir. Je sais maintenant comment faire pour fabriquer du matériel d’apprentissage en utilisant des matériaux locaux gratuitement ! » Subhadra, instructrice depuis 15 ans (dont 10 ans en maternelle à Gajuri).

ECD_formations_népal

Ci-dessus, une photo des enseignantes qui ont suivi une formation cette semaine sur la préparation de matériel d’apprentissage à partir des matières premières disponibles autour d’elles. 

Au Népal, il n’existe pas de formation préalable à l’enseignement en maternelle. Nous proposons donc une formation qui se divise en 3 blocs de compétences :
 
 comprendre les stades de développement de la Petite Enfance, les méthodologies d’apprentissage avec les tout-petits et animer une classe.
 apprendre à produire du contenu et du matériel d’enseignement, en utilisant les matières premières locales disponibles et gratuites
 détecter et comprendre les problèmes psychosociaux pour accompagner les enfants en difficulté.
 
Au total, 74 enseignantes ont été formées ces derniers mois. Ils bénéficieront d’un complément de 2 jours en 2022 pour aborder plus globalement la gestion d’une école.

> Pour plus d’informations sur le projet pour l’éveil des tout-petits au Népal 

Moins de 6% des enfants de 3 à 6 ans fréquentent un établissement d’éducation préscolaire. Il apparaît donc important de créer des espaces de jeux éducatifs, de sociabilisation, accessibles à tous et sécurisés. Ces aires vont permettre à tous les enfants de s’épanouir à travers un espace récréatif adapté à leur âge. 

Les aires de jeux seront composées essentiellement d’un toboggan, d’un bac à sable, de balançoires, d’animaux mobiles, de marelles et de murs d’escalade. Ce projet s’inscrit dans une démarche responsable et durable puisque nous entendons réaliser ces jeux à partir de déchets (comme des pneus ou du plastique) et de matériaux locaux (la terre, le bois). Cela permettra aux enfants de comprendre que l’on peut faire beaucoup avec peu. 

Il y a aura 3 aires de jeux : la première pour les 2-3 ans, la seconde pour les 3-6 ans et la troisième pour les 6-8 ans. Leur aménagement a été pensé pour s’intégrer de façon harmonieuse dans l’environnement général des communautés et leurs habitudes. 

À travers ce projet, nous souhaitons promouvoir la main d’œuvre locale qualifiée – grâce au travail d’artisans et d’artistes locaux – et privilégier les matériaux durables et de récupération en présentant un maximum de sécurité pour les plus petits. 

Les trois aires de jeux seront construites sur un terrain de 346 m2 situé à côté d’une école, elles devront par la suite être gérées par une structure locale ayant montré sa motivation et sa capacité à investir et entretenir une aire de jeux.

 > Plus d’informations sur nos projets au Burkina Faso en cliquant sur ce lien

Nos autres actualités :