22 nouvelles crèches dans les villages au Cambodge

31 Mar, 2020
22_crèches_Cambodge

22 nouvelles crèches au Cambodge

La garde des enfants des ouvrières du textile reste un enjeu énorme au Cambodge. Après des tests d’installation de crèches au sein même des usines, nous adaptons le projet pour répondre aux besoins de ces femmes et lançons la construction de 22 crèches communautaires dans des villages avec notre partenaire local Krousar Yoeung.

 

Un modèle de crèche qui implique les villageois et les entreprises

22 nouvelles crèches vont voir le jour entre 2020 et 2023 dans des villages de la province de Kompong Speu pour répondre aux problèmes de garde d’enfants des familles qui travaillent dans l’industrie du textile au Cambodge.

Chaque crèche sera en mesure d’accueillir 25 enfants de 6 à 36 mois. Les bâtiments respecteront des normes environnementales et sanitaires pour offrir aux tout-petits un environnement favorable à leur bon développement. Enfin, les usines prendront en charge une partie des frais d’inscription à la crèche, permettant de la rendre plus accessible aux ouvrières. 

Avec ce projet, en partenariat avec l’association locale Krousar Yoeung et la Banque Mondiale, nous avons imaginé un modèle de crèche communautaire. Nous sommes en effet convaincus que la participation des villageois est essentielle à la viabilité du projet. C’est pourquoi nous consulterons les travailleuses, les familles mais aussi les autorités locales et nationales.

Les crèches seront construites près des lieux de vie et de travail des ouvrières. Mais elles ne seront pas les seules à en profiter. L’ensemble de la communauté bénéficiera du projet puisqu’au-delà des crèches, nous mettrons en place des séances de sensibilisation : pour rappeler l’importance du développement de la petite enfance, sur la nutrition des plus petits mais aussi pour lutter contre les violences domestiques et éducatives. Ces séances seront gratuites et ouvertes à tous. 

 

Des structures d’accueil pour la petite enfance de qualité et accessibles

Au Cambodge, seuls 21% des enfants de moins de 3 ans sont accueillis dans des structures encadrées par des professionnels de la petite enfance. La majorité des tout-petits dont les deux parents travaillent sont le plus souvent gardés par des grands-parents dépassés par les notions d’éveil et d’épanouissement. 

Nos crèches vont proposer des services de qualité et financièrement accessibles.

 

Une opportunité d’émancipation économique pour les femmes

La loi cambodgienne oblige les entreprises de plus de 100 salariés à mettre en place un système de garde d’enfants. Pourtant, aujourd’hui, 72% des entreprises ne le font pas. Cela impacte donc l’activité économique des femmes qui se voient souvent contraintes de démissionner ; mais aussi le cercle familial dans son ensemble puisque c’est bien souvent aux grands-parents que sont confiés les jeunes enfants. 

Mettre à disposition des femmes des services de garde d’enfants, c’est aussi leur permettre de s’émanciper économiquement alors qu’elles fournissent encore 75% du travail domestique non rémunéré. Ce projet de crèches permettra aux ouvrières du secteur textile au Cambodge de trouver un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. 

 

To go further :

> 1ers résultats de notre étude sur les gardes enfants au Cambodge  (nov 2019).

> La phase test du projet de crèche pour les ouvrières du textile : interview de Nathalie Dupont, Directrice de Planète Enfants & Développement au Cambodge (mai 2019).

31 Mars 2020