Cambodge – Petite Enfance : 1ers résultats de notre étude sur les gardes d’enfants

By 14 novembre 2019Actualités
Diaporama de présentation de l'étude

Présentation de l’étude à la Banque Mondiale en septembre

Planète Enfants & Développement et son partenaire, le CCR-CSR (Centre pour les Droits des Enfants et la Responsabilité Sociale des Entreprises), présentaient les résultats préliminaires de leur étude sur « les services de gardes d’enfants soutenus par les employeurs » devant l’IFC, l’un des départements de la Banque Mondiale à Phnom Penh début septembre 2019. L’objectif : connaître les pratiques des employeurs pour leurs salariés et faire un état des lieux des services de crèches déjà existants.

Cette étude, réalisée de juin à août 2019, s’est concentrée sur les grands secteurs économiques : textile, agricole, industriel, bancaire et touristique. 73 employeurs et associations d’employeurs y ont participé. Les premiers résultats font ressortir que les services de gardes d’enfants au Cambodge sont peu développés : il s’agit majoritairement de crèches privées très chères, s’adressant aux classes moyennes et riches. A ce jour, aucune crèche privée n’a réalisé de partenariat avec des entreprises employant des ouvrières.

Des obligations légales peu connues et appliquées

71% des entreprises participantes emploient plus de 100 femmes. Et pour 91% des entreprises, les ouvrières et ouvriers ont des enfants de moins de 6 ans. Les employeurs ont conscience que l’absentéisme est souvent lié aux enfants. Néanmoins, peu d’employeurs fournissent tous les services dus à leurs employés, comme des subventions, des horaires plus souples, des informations sur les structures d’accueil ou des soins d’urgences.

Des besoins non couverts pour les parents qui travaillent

L’autre partie de l’étude s’est concentrée sur les services de gardes d’enfants qui existent déjà. Nous avons interrogé 42 crèches réparties dans 6 provinces du pays. On relève que les temps d’accueil des enfants, l’âge des enfants acceptés et le coût des prestations varient en zones urbaines et rurales et sont discriminants.

Beaucoup de besoins se font ressentir de la part des parents, et notamment des mères qui peuvent avoir plus de difficulté à travailler si elles n’ont accès à aucun service de garde.
Pourtant, l’une des priorités du gouvernement cambodgien est d’élargir l’accès aux services de Petite Enfance depuis 2001. Plusieurs textes de lois ont notamment été adoptés dans les secteurs agricole, textile et bancaire pour organiser la garde d’enfants des employés. A l’heure actuelle, 10% des employeurs ne connaissent pas ces lois et 50% ne les comprennent pas.

Nous souhaitons donc travailler main dans la main pour améliorer cette situation.

 

L’IFC (Société Financière Internationale) est une institution d’aide au développement dans le secteur privé. Elle s’intéresse aux conditions des femmes au travail, et notamment aux services de gardes d’enfants pour les ouvrières. Le CCR-CSR a répondu à l’appel d’offre de l’IFC pour réaliser cette étude sur l’état des lieux des services de garde dans les usines et a souhaité travailler avec Planète Enfants & Développement sur cette étude, association reconnue pour son travail au Cambodge depuis 1984.

Novembre 2019