Le portrait du mois : Sophal Sambath

11 Mai, 2021

Le portrait du mois : Sophal Sambath

Sophal Sambath fait partie de notre équipe au Cambodge depuis 1 an. Elle supervise sur le terrain la création de 22 crèches pour les enfants  d’ouvrières des usines textiles. malgré les retards liés à la crise de la Covid-19, Sophal reste déterminée. Les premières constructions devraient commencer prochainement.

 

Parle nous un peu de toi ?

Je suis Sophal Sambath. Avec un diplôme de sage-femme en poche, j’ai débuté ma carrière dans des ONG internationales sur des sujets de nutrition et de santé maternelle et infantile. En dehors de mon temps de travail, j’aime partager ma passion pour la cuisine et parfois faire un peu de shopping.

Quel est ton rôle chez PE&D ?
Je travaille pour PE&D depuis presque un an sur un projet de création de crèches dans des villages (CBCC). La clé du succès de ce projet : la participation de toutes les parties impliquées pour trouver des sites où construire les crèches, assurer leur financement sur la durée, convaincre des entreprises de prendre en charge une partie des frais de garde de leurs employées… Je suis une sorte de chef d’orchestre. Mon rôle consiste à réunir et assurer les négociations avec les communautés, les conseils communaux et les usines de confection. J’organise la formation de comités consultatifs composés de maires, d’enseignants, de la police, de personnels de santé, chargés de porter et suivre les activités. Je suis également en charge de recruter les éducateurs.trices pour la crèche et de les former.

Pourquoi as-tu choisi ce travail ? Qu’est-ce qui te motive au quotidien ?
Ma motivation : offrir aux tout-petits cambodgiens un accueil et des soins de qualité, pour les aider à grandir dans de meilleures conditions. CBCC est le premier projet pilote au Cambodge à mettre en place une solution de garde d’enfants à proximité du domicile des employé.e.s, qui s’adapte à l’emploi du temps des parents et qui bénéficie d’une contribution financière des usines. Ce qui me motive également, c’est que mes missions tendent à réduire les inégalités entre les sexes en permettant aux femmes d’avoir un travail reconnu et payé.

27 mai 2021

Nos autres actualités :