Art therapy sessions for women victims of violence in Vietnam

Nov 24, 2021

On October 29th, we organized another art therapy session for women victims of violence in Ho Chi Minh City, Vietnam. The objective of these sessions is to help the beneficiaries to identify their problems through different art forms and to talk openly about what they are experiencing. 

 

To begin with, they are led to use drawing to help them open up and talk about subjects that they do not want to discuss. We find that with this method they feel comfortable very quickly and can talk more easily about what they are experiencing.

 

The sessions are led by 2 psychologists, 2 social workers and 2 members of the PE&D team. They last about 2 hours and are punctuated by questions that help break down the stigma and taboos surrounding mental health. We notice that after 3 sessions, some women are already considering psychological support. 

 

These art therapy sessions create a safe space where they can talk about their experiences without judgment. We know that these women have never had the opportunity to talk about these issues because the subject is so sensitive and considered shameful. 

 

These sessions complement the work we do during the information and communication sessions on parenting They teach women the language to express their experiences, while therapy gives them the space to use that language and describe their feelings.

More information on the fight against violence against women in Vietnam.

Moins de 6% des enfants de 3 à 6 ans fréquentent un établissement d’éducation préscolaire. Il apparaît donc important de créer des espaces de jeux éducatifs, de sociabilisation, accessibles à tous et sécurisés. Ces aires vont permettre à tous les enfants de s’épanouir à travers un espace récréatif adapté à leur âge. 

Les aires de jeux seront composées essentiellement d’un toboggan, d’un bac à sable, de balançoires, d’animaux mobiles, de marelles et de murs d’escalade. Ce projet s’inscrit dans une démarche responsable et durable puisque nous entendons réaliser ces jeux à partir de déchets (comme des pneus ou du plastique) et de matériaux locaux (la terre, le bois). Cela permettra aux enfants de comprendre que l’on peut faire beaucoup avec peu. 

Il y a aura 3 aires de jeux : la première pour les 2-3 ans, la seconde pour les 3-6 ans et la troisième pour les 6-8 ans. Leur aménagement a été pensé pour s’intégrer de façon harmonieuse dans l’environnement général des communautés et leurs habitudes. 

À travers ce projet, nous souhaitons promouvoir la main d’œuvre locale qualifiée – grâce au travail d’artisans et d’artistes locaux – et privilégier les matériaux durables et de récupération en présentant un maximum de sécurité pour les plus petits. 

Les trois aires de jeux seront construites sur un terrain de 346 m2 situé à côté d’une école, elles devront par la suite être gérées par une structure locale ayant montré sa motivation et sa capacité à investir et entretenir une aire de jeux.

 > Plus d’informations sur nos projets au Burkina Faso en cliquant sur ce lien

Our other news :