Des nouvelles du Burkina Faso !

27 Mar, 2017

[vc_row type= »in_container » full_screen_row_position= »middle » scene_position= »center » text_color= »dark » text_align= »left » overlay_strength= »0.3″][vc_column column_padding= »no-extra-padding » column_padding_position= »all » background_color_opacity= »1″ background_hover_color_opacity= »1″ width= »1/4″ tablet_text_alignment= »default » phone_text_alignment= »default »][image_with_animation image_url= »2085″ alignment= » » animation= »Fade In » box_shadow= »none » max_width= »100% »][/vc_column][vc_column column_padding= »no-extra-padding » column_padding_position= »all » background_color_opacity= »1″ background_hover_color_opacity= »1″ width= »3/4″ tablet_text_alignment= »default » phone_text_alignment= »default »][vc_column_text]

Activités de groupe pour les enfants au Burkina Faso

Planète Enfants & Développement organise des groupes accueillant des enfants de 3 à 6 ans pour leur proposer diverses activités encadrées par les animateurs sociaux.

Les différentes activités proposées sont d’abord des jeux libres puis des activités dirigées telles que :

– Des activités d’expression, de créativité (imagination, langage, capacités manuelles et capacités d’abstraction) ;

– Des activités ludiques (stratégie, logique, socialisation, communication) ;

– Des activités sportives (socialisation, solidarité, capacités physiques, stratégie et respect des règles et des limites) ;

– Des activités de pré-lecture et de pré-mathématiques ;

– Des sorties de découverte de l’environnement (curiosité, compréhension de l’environnement social et de la culture burkinabè).

A travers ces activités, nous travaillons plus spécifiquement à :

– Aider les enfants dans leur processus de résilience en développant leurs propres ressources, en donnant du sens à ce qu’ils vivent ;

– Les aider à gérer leurs difficultés comme la timidité, le manque de confiance en soi et les retards dans leurs acquisitions intellectuelles, langagières, motrices, affectives, comportementales… ;

– Les aider à ce que la violence physique passe sur un registre verbal et non agi avec par exemple, une activité de décharge et d’expression au travers du conte et du dessin.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Nos autres actualités :