Burkina Faso 

l'état civil au Burkina Faso

Développement de la petite enfance | Accompagnement familial 2019-2021

Pour des services sociaux et d’état civil performants 

La population burkinabé explose dans les grandes villes, sous la pression des naissances et des déplacements internes. 23% des enfants de moins de 5 ans ne sont pas déclarés à la naissance. Planète Enfants & Développement participe à la modernisation de l’état civil au Burkina Faso et à la promotion du planning familial pour l’avenir des enfants.

Partagez ce projet :

Nous soutenir :

Le contexte

Le Burkina Faso connaît une forte croissance démographique et une urbanisation rapide.

La capitale Ouagadougou, qui recense 3 millions d’habitants en 2019, devrait en compter entre 10 et 20 millions d’ici 2050. 

De plus en plus de burkinabé s’entassent dans les banlieues de Ouagadougou, dans ce que l’on appelle des “zones non loties” où l’accès à l’eau, l’électricité et au transport est limité. Le niveau de vie y est très faible.

L’Etat peine à faire face. Le Centre Ouest et la Boucle du Mouhoun sont aussi des régions touchées par cette grande pauvreté. 

Dans les zones où nous travaillons, seuls 30% des habitants disposent d’un acte de naissance.

Sans acte de naissance, pas d’identité : il n’est pas possible d’obtenir son certificat d’étude, d’avoir un travail déclaré, de voyager, de voter… L’accès à l’État civil au Burkina Faso est un réel défi pour lutter contre le phénomène des “enfants fantômes ». 

 

Comment est utilisé votre don ?

Pour 100€ collectés par Planète Enfants & Développement, 85€ sont consacrés à notre mission sociale.

Nos projets sont évalués par des cabinets indépendants. Et nos comptes sont audités et certifiés chaque année par le cabinet KPMG.

%

des enfants de moins de 5 ans ne sont pas déclarés

%

des enfants déclarés dans les 2 mois après leur naissance

c’est le classement du pays sur son Indice de Développement Humain

Le projet

Ce projet est géré par un consortium de 5 ONG dont la Fondation Terre des hommes-Lausanne est chef de file. Chacune des organisations met en œuvre un ou plusieurs volets du projet dans les régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre Ouest du pays.

Les missions de Planète Enfants & Développement :

La modernisation des services d’état civil au Burkina Faso

Nous avons réalisé une étude fin 2019 qui révèle que le système d’archivage physique est inadapté pour faciliter la recherche documentaire, qu’il n’existe pas d’archivage numérique et que les agents d’état civil ne sont pas suffisamment formés.

Suite à cet état des lieux et à nos recommandations, la Direction Générale de la Modernisation de l’État Civil a élaboré des modules de formation pour ses agents, en collaboration avec PE&D. Puis nous avons formé en juillet 2020 un groupe de 11 administrateurs civils et 4 conservateurs d’archives, qui ont assuré en cascade les formations des 255 agents des deux régions à l’été 2020. Cette formation a permis d’aborder les normes juridiques et procédures relatives à la tenue, le classement, la conservation et la reconstitution des registres de l’état civil. 

Nous avons également doté 40 communes de 2 armoires d’archivage par commune. Elles recevront également un ordinateur portable et une imprimante en 2021.

L’accompagnement familial

En 2019, nous avons formé 10 associations locales à la méthodologie de l’accompagnement familial, dans l’objectif de soutenir près de 2800 familles en difficulté. Il s’agit désormais de soutenir les animateurs de ces associations dans le suivi de ces familles. 

L’école des maris

En 2020, nous avons appuyé la constitution de 289 “écoles des maris” pour impliquer des hommes volontaires dans l’amélioration des conditions de vie des familles défavorisées.

Chaque école des maris se réunit une fois par semaine. On y aborde par exemple les questions de santé sexuelle et reproductive, de planning familial, de nutrition des femmes enceintes et des enfants, des actions de lutte contre les violences faites aux femmes…

Ces séances d’échanges permettent d’observer et d’identifier les hommes partiellement convaincus, chez qui une visite à domicile est recommandée pour les accompagner spécifiquement.

Sur le principe des bénéfices en cascade, le projet doit améliorer les conditions de vie de 2 700 familles et plus de 3,8 millions de personnes de la région.

Autres projets :

Maman au Burkina FasoBurkina-Faso : Le soutien à la parentalité
Assistante maternelle Burkina FasoBurkina-Faso : Le métier d’assistante maternelle pour l’éveil des enfants
Petite fille à l'école de Dar Salaam au Burkina FasoBurkina-Faso : Améliorer l’éveil des enfants de 3 à 6 ans
Petite fille avec une poupée BiiBop au Burkina FasoBurkina-Faso : BiiBop, entreprise sociale de jeux et jouets

« L’état civil au Burkina Faso est désuet et embryonnaire. Ce n’est pas toujours la faute des familles. Dans les mairies, il y a des goulots d’étranglement, une charge de travail énorme, un manque de temps, de moyens et de connaissances de la loi. »

Interview dans La Croix, de Moustapha Ouattara, notre chef de projet

Nos partenaires sur le terrain

Programme de Marketing social et de Communication pour la santé (PROMACO)

Mentions Légales