Chhai Leng vit dans un village de la province de Kampong Speu au Cambodge. Elle a 62 ans. Elle se lève tous les jours à 4 heures du matin pour s’occuper de ses 5 petits enfants : «  Si je n’aide pas mes enfants, qui d’autre va les aider ? »

Comme beaucoup de femmes au Cambodge, ses filles doivent laisser leurs enfants derrière elles à la campagne à des grands-parents souvent dépassés, 6 jours sur 7, pour rejoindre l’usine où elles travaillent. L’industrie textile emploie près de 800 000 personnes au Cambodge ; et plus de 80 % de ses employé.e.s sont des femmes.

La loi cambodgienne impose aux entreprises qui emploient plus de 100 femmes de proposer un service de garde d’enfants, dans leurs locaux ou à proximité. Dans les faits, la loi est très peu respectée.

Pour permettre à ses femmes de poursuivre leur travail et contribuer aux revenus de la famille, pour procurer à leurs enfants des soins et des apprentissages adaptés, pour « libérer » les grands-parents, Planète Enfants & Développement lance un vaste projet sur 4 ans. Nous allons développer 22 crèches communautaires dans les villages des provinces de Kampong Speu, Kandal et Phnom Penh. Ces crèches, qui accueilleront chacune 25 enfants de 3 à 36 mois, bénéficieront à plus de 3000 familles qui travaillent dans les usines de confection.

« Nous voulons impulser un nouveau modèle de crèche qui implique les employeurs des usines dans le financement, qui fasse participer les parents mais aussi les conseils communaux. Nous avons identifié 5 premières implantations potentielles : nous discutons actuellement avec les communes qui mettent à disposition les terrains et avec des entreprises. En parallèle, nous travaillons sur les plans des crèches et nous apprêtons à lancer un appel d’offres auprès de constructeurs cambodgiens. Le Covid-19 a légèrement retardé le projet car il était difficile de rencontrer les autorités locales. Si la situation ne dégénère pas de nouveau, nous espérons pouvoir ouvrir les premières crèches en février 2021. », explique Nathalie Dupont, Directrice Cambodge de PE&D.

Un séminaire de lancement se tiendra dans la semaine du 19 octobre, comme il est de coutume au Cambodge, avec les gouverneurs des trois provinces, les conseils communaux, des usines textiles, des grandes marques, mais aussi les Ministères cambodgiens impliqués dans le projet. Les quelques crèches privés restent trop chères, il est important de trouver un modèle alternatif que l’État soutienne.

Pour mener ce projet, nous avons reçu une subvention de 2,7 millions de dollars de la part de la Banque mondiale, grâce à un financement du Fonds Japonais de Développement Social.

1er octobre 2020