Journée des stagiaires le 10 novembre : merci Margaux et Emilie

Photo de Margaux et Emilie

Margaux (à gauche) et Emilie (à droite)

A l’occasion de la journée internationale des stagiaires le 10 novembre 2019, Planète Enfants & Développement souhaite mettre à l’honneur Margaux et Emilie qui ont toutes les deux effectué leur stage dans l’association. Nous leur avons posé quelques questions pour mieux connaître leur parcours et aspirations futures, mais aussi savoir ce qui les avait conduites vers le secteur de la solidarité internationale et ce qu’elles retenaient de cette expérience.

Margaux Petitcolas, 23 ans, est étudiante en double diplôme « Programme Grande Ecole » à SKEMA Business School et en Master de relations internationales Sciences Po Aix. Elle nous a rejoints en juin 2019 pour réaliser son stage de fin d’études.

Emilie Brault, Etudiante en Master 2 Sciences de l’éducation, parcours « Expertise, Ingénierie, et Projets Internationaux » à l’Université Paris-Est Créteil, a réalisé un stage de fin d’étude de 6 mois chez Planète Enfants & Développement, de mars à septembre 2019.

Pourquoi faire votre stage au sein d’une association de solidarité internationale ?

Margaux : J’ai eu la chance de beaucoup voyager et de rencontrer des populations plus en difficulté que d’autres. J’avais envie d’aider à mon échelle. Durant mes études, j’ai été très sensibilisée à de grands enjeux internationaux, et notamment les Objectifs de Développement Durable. Je souhaitais pouvoir mettre en pratique la théorie en me rendant utile au cours d’une expérience professionnelle. Avoir une expérience dans le domaine de la solidarité internationale, et plus particulièrement travailler dans une association, m’a semblé être la meilleure solution.

Emilie : Pour les thématiques d’intervention et les publics cibles de Planète Enfants & Développement. La méthodologie de l’accompagnement familial fait écho à des projets d’accompagnement social que j’ai pu découvrir et approfondir lors de mon stage de Master 1 et dans un mémoire collectif réalisé en Master 2. Pour les missions du stage également : la communication et la recherche de fonds ; mais aussi l’appui au développement de l’expertise scientifique de l’association.

Quelles sont ou ont été vos missions et qu’avez-vous apprécié ?

Margaux : Je travaille sur les volets Communication et collecte de fonds. Dans les grandes lignes, je mets à jour le site internet, prépare des courriers pour nos donateurs, assure la gestion de ventes dans notre boutique en ligne, prépare notre campagne de fin d’année ou encore la soirée de célébration de nos 35 ans… J’apprécie que l’association soit à taille humaine. Les relations sont faciles entre collègues et l’ambiance est vraiment agréable ! La diversité des missions proposées me permet d’avoir une vision d’ensemble sur les techniques marketings utiles à la collecte de fonds dans le domaine associatif.

Emilie : J’ai apprécié le suivi individualisé réalisé avec ma tutrice chaque semaine sur mes dossiers, mais aussi sur ma compréhension globale des enjeux RSE, des mécanismes de fonctionnement des financements, etc. Plus globalement, ce stage m’a donné du recul sur les Objectifs de Développement Durable, la RSE et les mécanismes sous-jacents à ces systèmes de financement. Et j’ai bien sûr apprécié de découvrir les différents projets dans les différents pays (bien qu’à distance).

Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?

Margaux : J’aimerais beaucoup partir avec une ONG sur le terrain, observer comment se montent et se réalisent concrètement les projets et leurs impacts sur les populations ciblées. Et aussi voyager, prendre un sac à dos et partir à la découverte de nouveaux paysages, de nouvelles cultures… avant de rentrer définitivement dans la vie active !

Emilie : Ça, c’est à vous de le dire !