« Pas à vendre » au Népal

Accompagner les jeunes prostituées de Katmandou et leurs enfants à sortir de l’exploitation sexuelle

Pourquoi ?

Le système patriarcal et la hiérarchisation des castes au Népal favorisent les violations des droits culturels, sociaux et économiques d’une grande partie de la population. Le statut des filles et des femmes est traditionnellement dénué de droit au Népal, aussi bien dans la société qu’en famille. La situation est pire encore à la campagne qu’en ville, car les traditions y sont plus vivaces. C’est une des raisons pour lesquelles beaucoup de jeunes filles quittent leur village pour rejoindre Katmandou et y chercher un moyen de gagner leur vie. Dans la capitale, le secteur des ”loisirs” est avide de jeunes recrues naïves et soumises : entre 40 et 50 000 jeunes femmes travaillent comme serveuses, masseuses, danseuses ou chanteuses et 50 à 75% d’entre elles sont poussées à fournir des services sexuels et entrainées vers la prostitution.

Un tiers sont des enfants et l’on estime que la grande majorité a été recrutée avant 18 ans. La plupart continuent dans ce secteur parce qu’elles n’ont pas d’autre choix et qu’elles ont l’impression qu’il n’y a personne pour les protéger.

Comment ?

Avec ce programme et grâce à son partenaire local, Planète Enfants & Développement aide les jeunes prostituées de Katmandou et leurs enfants à sortir de l’exploitation sexuelle.

La carte des interventions est mise au point tous les ans en début de projet de façon à cibler les zones principales de prostitution de la ville de Katmandou et de Bhaktapur, sur la base de notre expérience, mais également en tenant compte des changements fréquents dans ce secteur d’activité.

Dans notre projet, plusieurs axes d’action sont alors explorés :

Information et empowerment : après identification des jeunes filles, les travailleurs sociaux leurs fournit des informations sur les services de protection existants. Des permanences régulières sont organisées grâce à des services mobiles et les participantes les plus vulnérables bénéficient d’un suivi psycho-social individuel hebdomadaire. Des formations sur le bien-être féminin et des sessions d’émancipation sont en outre proposées

Les jeunes filles sont accueillies au sein d’un foyer qui leur offre tout ce dont elles ont besoin :  un hébergement sécurisant ; une hygiène de vie saine avec des repas, des vêtements et produits d’hygiène gratuits et un suivi médical ; une assistance juridique ; un accompagnement psychosocial hebdomadaire ; et des cours informels et un soutien à l’éducation pour celles qui souhaitent reprendre leurs études, ainsi que différentes activités récréatives.

Des actions de réintégration des jeunes filles dans leur famille sont par ailleurs envisagées. Les jeunes filles qui ne peuvent ou ne veulent pas retourner dans leur famille sont aidées afin de s’installer en ville et les colocations avec d’anciennes résidentes sont favorisées.

En outre, une sensibilisation des parties prenantes est organisée à travers des ateliers interactifs, regroupant les associations partenaires, les autorités locales, les organisations du secteur du divertissement, etc.

Pour finir, Planète Enfants & Développement aide à la reconversion des jeunes filles notamment grâce à des programmes de soutien des activités génératrices de revenus ou des formations professionnelles (couture, travail social, esthétique, fabrication de peluche…).

Pour qui ?

Les jeunes filles que nous aidons sont exploitées dans le secteur des loisirs ou sont à fort risque d’exploitation, soit parce qu’elles y travaillent, soit parce qu’elles sont intimes des jeunes filles exploitées (sœurs, cousines, colocataires…).

  • 35 jeunes filles et femmes accueillies au sein du foyer
  • 21 jeunes filles et femmes en formation professionnelle, 8 bénéficiaires de soutien éducatif
  • 301 jeunes filles et femmes informées sur les services disponibles grâce aux visites de terrain des travailleurs sociaux.
  • 305 consultations via les 4 services mobiles
  • 98 participantes aux sessions “d’empowerment”
  • Suivi psychosocial hebdomadaire de 79 jeunes femmes
  • 16 bénéficiaires réintégrées avec succès dans leur famille ou une nouvelle communauté
  • 5 jeunes filles et femmes gestionnaires plus efficaces de leur entreprise grâce au soutien à l’activité génératrice de revenus
  • 17 jeunes filles et femmes devenues financièrement autonomes

Lieu : le centre se trouve dans le quartier de Nakhu à Katmandou
Durée du projet : 3 ans +