Des crèches dans les usines textiles au Cambodge

« Les mères sont contraintes de démissionner… ou pire de laisser les enfants seuls à la maison »

Une solution, des crèches dans les usines au Cambodge

 

portrait_nathalie_440pxNathalie Dupont, Directrice Cambodge de Planète Enfants & Développement, nous explique en quoi l’industrialisation a bouleversé la vie des familles cambodgiennes, les conséquences dramatiques pour de nombreux enfants et son travail pour accompagner L’État à trouver des solutions, avec les crèches dans les usines textiles.

Quels sont les modes de garde pour les tout-petits au Cambodge ?

La situation actuelle est compliquée : la demande de garde d’enfants a explosé avec l’arrivée massive des femmes sur le marché du travail formel. Mais les familles n’ont pas les moyens de payer les rares crèches privées. Une ouvrière du secteur textile devrait débourser  70 à 100% de ses 180$ de salaire mensuel ! Et il n’y a pas de crèche publique au Cambodge. Peu de solutions s’offrent à ces mères : confier leurs enfants à des grands-parents parfois analphabètes, avec une santé physique et psychologique fragile, démissionner, ou pire, les laisser seuls toute la journée.  Il n’est pas rare que des enfants souffrent de malnutrition et de soins, sans parler du manque de stimulation. Cette situation est insupportable. La loi cambodgienne impose pourtant des garderies dans les usines de plus de 100 employés, mais elles  sont rarement mises en place faute de directives précises  de l’État. Quand elles existent, elles sont gérées par des employées de l’usine sans qualification.

Pourquoi l’État cambodgien s’est-il tourné vers Planète Enfants & Développement pour développer les crèches en entreprise ?

Nous sommes présents au Cambodge depuis 1984 et nous avons déjà créé avec l’État le modèle d’école maternelle actuel. L’État s’est donc naturellement tourné vers nous pour accompagner la mise en place d’un modèle de crèche dans les usines.  Nous avons travaillé avec les Ministères du Travail, de l’Éducation, de la Santé et des Affaires Sociales pour  développer le premier guide de formation des assistantes maternelles et un cadre général pour les crèches en usine.

Planète Enfants & Développement vient de signer son 1er partenariat avec l’entreprise Trax Apparel, fournisseur de grandes marques comme Adidas, Puma…,  pour accompagner l’ouverture d’une crèche dans ses locaux à Phnom Penh. En quoi consiste cet accompagnement ?

Avec ce projet pilote, Planète Enfants & Développement veut contribuer à briser le cercle de la pauvreté : on permet  aux mères de conserver leur travail et on assure une meilleure prise en charge des enfants de moins de 3 ans. Cet accompagnement permettra d’offrir des conditions d’éveil, de développement et de protection adaptés à 60 enfants.

Avec l’apport technique et financier de notre partenaire People and Baby, nous allons rénover les locaux existants, équiper la crèche en  matériel pédagogique adapté, recruter des éducateurs et assistants maternelles avec le service des ressources humaines de l’usine,  les former, les conseiller et évaluer le projet pendant un an.  La crèche de Trax Apparel ouvrira en juillet 2019.

Ce projet pilote permettra de tester un modèle à déployer. 4 autres crèches gérées par des entreprises devraient ouvrir en leur  sein ou à proximité. Une crèche multi-entreprises  sera aussi testée.