Ne pas réinventer la roue : la capitalisation

By 25 mars 2019Actualités

Comment s’adapter à une zone, à une époque, à une problématique particulière sans tout recommencer à zéro ? C’est le défi de la capitalisation : documenter l’essence des expériences réalisées, et élaborer des grilles d’analyse et de réponse basées sur les pratiques réussies.

 

Rénovation en cours sur notre programme à Phnom Penh, Cambodge

Rénovation en cours sur notre programme à Phnom Penh, Cambodge

En 2019, Planète Enfants & Développement participe à une réflexion collective initiée par la Fondation Abbé Pierre pour la lutte contre le mal logement dans les programmes de solidarité internationale.

En effet, la construction ou la réhabilitation d’habitations sont loin d’être un souci exclusivement technique. Ces projets ont des impacts sociaux qu’il convient de considérer et qui nécessitent des analyses complexes.
C’est pourquoi 3 axes de capitalisation ont été identifiés.

1. Les cultures constructives,  quelles sont les techniques traditionnelles de constructions locales, adaptées aux conditions climatiques et au respect de l’environnement, à prendre en compte dans nos programmes.

2. La participation citoyenne ou comment sortir de la prescription des ONG et s’assurer que tous, et notamment les femmes, aient voix au chapitre.

3. La sécurisation foncière : comment concilier les besoins des populations en terme de terrains à construire et les dispositions légales dans des zones de bidonvilles, par exemple.

La réflexion a débuté en octobre 2018 et sera menée sur 15 mois environ, à travers des ateliers qui rassembleront une dizaine d’associations françaises et du sud.

avril 2019