Notre cause : l’enfance vulnérable, privée de ses droits

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant, adoptée en 2009 par les Nations Unies reconnait dans son préambule que l’enfant « en raison de son manque de maturité physique et intellectuelle, a besoin d’une protection spéciale et de soins spéciaux » et « qu’il y a dans tous les pays du monde des enfants qui vivent dans des conditions particulièrement difficiles, et qu’il est nécessaire d’accorder à ces enfants une attention particulière ». Basée sur le bien-être supérieur de l’enfant, la convention prône la nécessité de mettre en place les conditions permettant aux enfants d’exercer ses droits et en particulier le droit à posséder une identité, le droit à la santé, à l’éducation et aux loisirs, à la protection contre toutes les formes de violence, à un niveau de vie suffisant pour permettre son développement.

Or nombreux sont les enfants dont les droits sont bafoués. Qui sont victimes de violence, de traite, d’exploitation, de discrimination en raison de leur ethnie, de leur caste ou de leur religion. Qui ne vont pas à l’école, sont en souffrance physique ou psychologique. Parmi eux, les filles sont particulièrement privées de leurs droits.

Nous devons agir !

L’association Planète Enfants & Développement est le fruit de deux associations aux valeurs communes, ayant la volonté d’associer leurs forces pour construire un monde dans lequel les enfants sont protégés de toute forme de violence et d’exploitation et s’épanouissent au sein de leur famille et de leur communauté.

Assurer la protection et œuvrer à l’épanouissement des enfants vulnérables : nos projets.

« Je m’appelle Sumana, j’ai 11 ans et je suis en classe 4 (CM1), j’habite dans le village de Thaprek. Ma maison et mon école ont été détruites pendant le tremblement de terre. J’étais tellement triste. L’école est restée fermée plusieurs semaines et je restais toute seule pendant que mes parents allaient travailler aux champs. Et puis, au mois de juin, Planète Enfants & Développement et Shakti Samuha ont mis en place un centre scolaire temporaire dans mon école. J’y suis allée et c’était vraiment super de retrouver mes amis pour jouer, étudier, lire, jouer au football ou dessiner.Il y a plein de jeux, en fait nous n’avions jamais eu autant de jeux à l’école auparavant.
Avant le tremblement de terre, je n’aimais pas beaucoup l’école et je n’y allais pas très régulièrement. Maintenant, j’adore ça ! J’aime jouer et lire dans le coin bibliothèque. Ca me rassure et ça me rend joyeuse. J’aime les séances d’étude et j’ai beaucoup appris sur la protection et l’hygiène. Je m’exprime plus facilement qu’avant. Ce que je préfère, c’est l’anglais. Je voudrais devenir professeur d’anglais. Et je veux remercier Planète Enfants & Développement et Shakti Samuha pour ce merveilleux projet. »
Sumana habitant à Nuwakot.