Soutien à l’éducation préscolaire au Burkina Faso :

Améliorer l’accès à l’éducation pour les moins de 6 ans

Pourquoi ?

Intervenant dans le pays depuis 2004, Planète Enfants & Développement a développé l’accès à l’éducation préscolaire dans les zones périurbaines non loties* de Ouagadougou, où la concentration de la pauvreté et l’insuffisance d’accès aux services sociaux est la plus forte.

Au Burkina Faso, la préscolarisation est embryonnaire : le pays compte 109 maternelles, appelées CEEP (Centre d’Eveil et d’Education Préscolaire), dont 12 créées par notre association. Le Ministère de l’Education a la volonté de développer la préscolarisation et s’appuie sur la collaboration avec Planète Enfants & Développement pour élaborer les programmes d’éducation de base, mais il n’existe aucun support pédagogique.

Dans un contexte de forte croissance de la population, le taux de préscolarisation est très faible, voire diminue (3,5% en 2017 contre 4 % en 2014). Ce phénomène est encore plus marqué dans les zones périphériques de Ouagadougou, où beaucoup d’enfants n’ont pas la chance d’en bénéficier.

Or, les enfants de ces quartiers sont déjà vulnérables. Les priver d’accès à la maternelle les prédispose à des retards de développement et à des échecs ou abandons scolaires. L’enjeu d’une offre accrue de maternelles et d’une bonne formation des éducateurs est donc primordial.

* Quartier en marge de la ville qui regroupe les familles les plus pauvres

Comment ?

Le projet Petite Enfance a pour but de faciliter dans un premier temps l’accès à l’éducation préscolaire pour les tout-petits (0 – 6 ans). Pour pallier aux inégalités d’accès, Planète Enfants & Développement agit sur deux axes :

Extension du centre d’éducation préscolaire à Gaoua

Le centre créé par Planète Enfants & Développement à Gaoua en 2015 est un établissement pilote où sont expérimentés les supports pédagogiques conçus par l’association. C’est aussi un “CEEP d’application” qui permet aux étudiants moniteurs-éducateurs de mettre en pratique les apprentissages avant d’entrer en fonction.

Dans un contexte de développement accéléré du préscolaire et de demande croissante d’inscriptions, l’agrandissement du CEEP était capital. L’extension, comprenant trois salles de classe, un appatam (abri traditionnel), un préau et des latrines, a ouvert ses portes le 30 octobre 2017.

Pérennisation des Centres préscolaires de Ouagadougou et saaba

Depuis 2011, Planète Enfants & Développement a construit et équipé 12 centres préscolaires qui ont accueilli 2 600 enfants dans les zones non loties de Ouagadougou. Les écoles primaires qui reçoivent les enfants issus de ces CEEP témoignent de l’impact remarquable sur leur niveau scolaire.

Début 2016, les 12 CEEP ont été rétrocédés aux communes qui en assurent désormais le suivi, avec l’appui de Planète Enfants & Développement et de la fondation Agir pour les enfants.

En 2017, 90 enfants vulnérables ou orphelins ont été identifiés par les services d’action sociale et inscrits au préscolaire avec un suivi par Planète Enfants & Développement.

Pour qui ?

  • 183 enfants inscrits à la rentrée scolaire 2017, répartis en 5 classes (2 petites sections, 2 moyennes et 1 grande) et leurs familles
  • 70 étudiants des filières ‘moniteurs’ et ‘éducateurs’
  • 4 éducateurs et 2 moniteurs, salariés de l’État
  • 10 stagiaires de l’école de l’INFTS (Institut National de Formation au Travail Social)

Lieu : Ouagadougou / échelle nationale
Durée du projet : 3 ans