Urgent: let's help 120 women change their lives

16 Apr, 2021

Maj 26 avril 2021

Grâce à vous, nous avons déjà réuni 1 181€ pour soutenir nos assistantes maternelles en formation. Un grand merci. Il ne manque plus que 2 419€ pour leur verser une allocation d’urgence de 30€ et leur permettre de terminer leur stage.

Message d’Estelle Dahani, Directrice Burkina Faso de PE&D / 16 avril 2021

« Si vous suivez nos projets au Burkina Faso, vous savez que nous avons formé une nouvelle promotion de 150 femmes au métier d’assistante maternelle dans les quartiers difficiles de Ouagadougou et sa banlieue.

Je vous écris directement aujourd’hui car nous avons un besoin urgent pour ces femmes. Après 12 jours de formation théorique, nous les avons aidées à trouver un stage de 3 mois, obligatoire pour leur certification, dans des crèches, des orphelinats ou toutes structures d’éveil et d’éducation des tout-petits.

Women in training

Nous avons sélectionné ces femmes dans notre formation, pour leur motivation bien sûr, mais aussi parce qu’elles vivaient dans la pauvreté, avec un emploi très précaire.

Suivre notre formation est une formidable opportunité, mais ce sont aussi des sacrifices. Elles doivent trouver des solutions pour faire garder leurs enfants, et même si certaines maintiennent un petit boulot en parallèle (comme le maraîchage dès 4 heures du matin par exemple), la plupart ont perdu leurs maigres revenus pendant leur stage.

Dans cette période de crise, elles nous alertent : nombreuses d’entre elles ne sont pas sûres de pouvoir terminer leur stage en raison de difficultés financières. D’autant que la Covid-19 les a encore plus fragilisées.

Elles sont pourtant sur-motivées. Pour l’anecdote, deux d’entre d’elles sont revenues en formation le lendemain de leur accouchement pour ne rien rater. Nous ne pouvons pas les abandonner.

Nous souhaitons donc leur venir en aide en leur versant une aide d’urgence de 30€.

Malheureusement, ce budget de 3 600€ pour soutenir ces 120 femmes n’était pas prévu dans le projet.

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité aujourd’hui.

Nous souhaitons leur verser cette allocation fin avril, début mai, sur leur lieu de stage. Il y a urgence pour qu’elles n’abonnent pas maintenant, après toutes les étapes franchies.

Ce diplôme qu’elles vont obtenir, c’est la perspective d’un emploi choisi, stable, justement rémunéré. C’est aussi une fierté pour ces femmes qui ont arrêté l’école trop tôt, qui ne rêvaient même pas d’avoir un diplôme un jour. C’est une reconnaissance sociale et un regain d’estime de soi.
Elles sont à deux mois de recevoir leur certification et elles le méritent tellement !

Dans un pays où il existe une seule crèche publique à Ouagadougou, où les structures d’accueil privées et associatives sont souvent chères et avec du personnel non formé, nos assistantes maternelles diplômées vont ouvrir des micro-crèches adaptées aux besoins des familles et vont venir améliorer la qualité des structures d’accueil existantes. C’est essentiel pour nos tout-petits parfois négligés ou mêmes maltraités.

Je sais que 30€ reste un effort pour beaucoup d’entre vous dans la période que nous traversons. Aussi, je vous remercie de tout coeur pour ce coup de pouce que vous pourrez leur apporter. »

Si votre don dépasse le montant nécessaire pour aider ces 120 femmes, il sera utilisé pour les autres projets de l’association.