Projet d’ouverture d’une permanence sociale dans les quartiers dits de «loisirs»

6 Nov, 2018

A Katmandou, nous luttons depuis 2010 contre l’exploitation des jeunes filles dans la prostitution. Dans les quartiers touchés, nous menons des campagnes pour mettre en relation les principales intéressées avec les services dont elles ont besoin : assistance médicale, psychologique,  juridique et administrative, ou encore formation professionnelle.

lutte contre traite 440px

Afin de renforcer cette approche collective, nous voulons y intégrer désormais une approche plus individuelle, basée sur notre méthodologie d’Accompagnement Familial, à travers deux nouveaux services : d’une part, des visites régulières et un suivi personnalisé par un travailleur social pendant 6 mois pour les cas les plus vulnérables afin de leur redonner autonomie et dignité ; d’autre part, la création d’une permanence sociale ouverte tous les jours : une présence proche, efficace et réconfortante pour un public très précaire.