Depuis le début de la pandémie, la situation sanitaire s’aggrave au Népal et les écoles restent fermées. Nous n’avons aucune visibilité sur la date de leur réouverture. Cela fait donc plus de 8 mois que les enfants n’ont pas vu leurs camarades, qu’on s’occupe peu d’eux pour beaucoup. Cette rupture pédagogique va creuser les inégalités si nous n’agissons pas pour recréer un lien avec les plus petits notamment (3-5 ans). Pour répondre à cette situation tout en prenant en compte les conditions sanitaires, nos équipes ont lancé une école maternelle digitale au Népal avec Child Nepal !

Testée depuis mi-octobre, la classe virtuelle  s’adresse aux enfants de 3 à 5 ans déjà accueillis auparavant dans notre Maternelle de l’Espoir ou dans une école publique de la banlieue de Katmandou (Tokha). Elle est animée par Sabita, enseignante et directrice de la Maternelle de l’Espoir. 10 enfants se retrouvent une heure par jour, du lundi au vendredi, via la plateforme Zoom.

Chaque jour, Sabita recrée un environnement de classe et propose aux élèves de nombreuses activités pour les faire participer et les stimuler : chansons, date du jour, couleurs, alphabet…Sabita enrichit les rituels quotidiens d’activités thématiques. Un mois après son lancement,  Sabita  témoigne d’un bon taux d’assiduité des élèves. Elle a commencé à se rendre début novembre dans les foyers des bénéficiaires pour évaluer leur environnement et détecter les personnes les plus vulnérables qui auraient besoin de plus d’aides (accès à Internet par exemple)

Nous espérons désormais déployer ce modèle avec un plus grand nombres d’élèves et proposer davantage de cours par jour pour continuer à donner aux enfants les plus vulnérables toute leur chance d’accéder à l’éducation.

Ce projet s’inscrit donc dans un programme multi-pays en faveur de la petite enfance, mis en place par PE&D et soutenu au Népal par ses partenaires locaux ( Prayash Nepal et Child Nepal).

9 novembre 2020