Planète Enfants & Développement vient de lancer un vaste programme en faveur des enfants de moins de 6 ans les plus défavorisés. D’une durée de 3 ans, il vise à informer les parents sur l’importance de l’éducation dès les premières années, à créer ou renforcer les structures d’accueil des enfants, à former et équiper les professionnels, mais aussi à renforcer les lois sur la Petite Enfance. Soutenus par l’Agence Française de Développement, nous déployons ce programme au Cambodge, au Vietnam, au Népal, au Burkina Faso et en exploration au Togo.

Si les pays où nous intervenons affichent une volonté politique de développer les services de Petite Enfance, dans les faits, les enfants de moins de 6 ans ne bénéficient pas de la prise en charge qu’ils méritent. Les sociétés changent : les modèles traditionnels évoluent, les femmes travaillent, les parents sont ambitieux pour leurs enfants.
Pourtant, au Cambodge, au Vietnam, au Népal, au Burkina Faso ou encore ou Togo, les crèches publiques ou les assistantes maternelles sont rares. Les lieux d’accueil privés trop chers pour beaucoup de familles. Trop peu d’enfants vont à l’école maternelle, souvent en manque d’enseignants formés et d’équipements.

Pour PE&D, il est essentiel de lutter contre les inégalités dès le plus jeune âge et de donner à tous les enfants les mêmes chances.

Avec le soutien de l’Agence Française de Développement, qui finance 60 % de ce programme de 2,8 millions d’euros, nous pouvons afficher des objectifs ambitieux d’ici 2024 :

  • 500 000 enfants touchés par nos activités,
  • près de 180 000 familles sensibilisées à l’importance des soins, de l’éveil et des apprentissages avant 6 ans,
  • près de 1000 professionnels de la Petite Enfance accompagnés.

Nous allons plus précisément travailler avec huit organisations partenaires sur des séances d’information et ateliers d’échanges avec les parents, la création de crèches, la formation d’assistantes maternelles, la construction ou mise aux normes d’écoles maternelles communautaires, la mise à disposition ou modernisation d’espaces de jeux dans des quartiers défavorisés, la formation des enseignants et le développement de matériels pédagogiques adaptés, mais aussi sur le partage de modèles de gardes et d’écoles viables dans des contextes défavorisés et sur le renforcement des lois.

2020 – 2024 : priorité à la Petite Enfance !

Véronique Jenn-Treyer, Directrice de Planète Enfants & Développement

1er octobre 2020