Le_Monde_Covid19_Afrique

Plusieurs ONG françaises appellent à la solidarité internationale pour l’Afrique

Planète Enfants & Développement est co-signataire d’une tribune publiée dans le journal Le Monde par un collectif d’ONG, pour appeler le Président de la République à soutenir la solidarité internationale en Afrique face à l’épidémie de coronavirus. 

 

Des conséquences désastreuses pour l’Afrique

« …nous vous demandons, conscients de notre responsabilité, de prendre une initiative, pour et avec l’Afrique. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’a rappelé, la crise du Coronavirus va être particulièrement dramatique sur ce continent où les filets sociaux n’existent pas et où les matériels médicaux requis pour répondre à cette crise manquent, où 85 % de la population au sud du Sahara n’a pas accès à l’eau propre ni au savon et où il faut aller travailler quoi qu’il arrive pour nourrir sa famille. C’est une question de jours. …“A l’heure de la mondialisation, notre solidarité ne peut pas concerner notre seul territoire”.

L’épidémie de Covid-19 touche à présent de nombreux pays africains, jusque-là épargnés. Face à cette propagation rapide, nous sommes particulièrement inquiets pour le continent africain, qui manque cruellement de moyens matériels et humains pour faire face à l’épidémie.

La situation sanitaire est sans commune mesure avec celle de la France, qui manque déjà de masques, gel hydroalcoolique ou respirateurs artificiels. Nous craignons donc une crise majeure en Afrique, pour les populations, extrêmement vulnérables

Outre le manque de points d’eau et la promiscuité dans les grandes villes, la pauvreté est un facteur aggravant face à l’épidémie : “pour de nombreux habitants, l’urgence quotidienne, c’est de continuer à travailler pour pouvoir manger. Ils pensent qu’il est plus risqué de perdre son travail que d’attraper le #Covid_19” comme le rappelle Arnaud Tougma, notre chef de projet Petite Enfance au Burkina Faso.

Enfin, c’est l’éducation et le sort des 1,3 milliard d’enfants et de jeunes privés d’école qui nous préoccupent grandement. Les moyens numériques mis à disposition en France sont loin d’être aussi répandus et accessibles en Afrique. Les conséquences de cette rupture éducative pendant plusieurs semaines pourraient donc se révéler désastreuses pour ces milliers d’enfants. 

Nous rejoignons donc l’appel de plusieurs ONG françaises lancé au Président de la République pour :

– un fonds de sauvegarde pour les organisations de solidarité internationale en crise financière suite au Covid-19

– le respect des engagements d’aide publique au développement pour l’éducation et la santé

– la mobilisation de fonds publics avec « l’Agence française de développement (AFD), l’Union européenne, le PME, la Banque mondiale, et les grandes banques de développement, mais aussi avec des fonds privés d’entreprises, de fondations, pour proposer une réponse collective et cohérente ».

> Retrouvez l’intégralité de la tribune en accès libre sur le site internet du journal Le Monde

 

26 Mars 2020