Stop aux violences faites aux femmes et aux filles dans les communautés Chepang au Népal

Pourquoi ?

Au Népal, la structure socioculturelle du pays et ses normes (société patriarcale) contribuent à la discrimination entre les sexes et à un sexisme qui expose les femmes à un type de violence spécifique : mariages forcés et précoces, position d’infériorité, tabous sociaux et superstition, absence d’espace social de communication et d’expression pour les femmes, violences conjugales…

Les femmes de la communauté Chepang sont particulièrement exposées aux formes extrêmes de violences. Les Chepang sont un groupe ethnique d’origine Tibeto-Birman. Les communautés Chepang, sont souvent caractérisées comme la minorité ethnique la plus pauvre du pays.

Comment ?

Le projet vise à la réduction des violences faites aux femmes dans les communautés Chepang dans 5 zones du District de Dhading (Dusha, Gajuri, Jogimara, Mahadevsthanpar, Pida) par :

– le renforcement des mécanismes locaux de protection grâce à des actions de soutien aux groupes locaux de femmes, aux autorités locales et aux services publics locaux.

– l’émancipation des filles et des femmes avec des actions de soutien à la scolarisation au niveau secondaire de jeunes filles Chepang, l’obtention des papiers légaux de base pour l’accès aux services essentiels, la diffusion d’informations sur les services accessibles et utiles.

– le changement positif des comportements grâce à des discussions de groupes mensuelles sur les sujets directement liés aux causes des violences et discriminations basées sur le genre, ainsi qu’à travers du soutien individuel apporté par des travailleurs sociaux qualifiés.

Nous avons été encouragés par notre réussite. Presque 100% des bénéficiaires ont obtenu leurs papiers d’identité. Plus de 80% des femmes bénéficiaires connaissent à présent les services disponibles pour lutter contre la violence et pour développer leur autonomie et peuvent donc faire appel quand il y a une nécessité ou un désir de protection. La familiarité de ces femmes envers notre programme ainsi que la confiance qu’elles nous ont accordé nous permet d’être optimiste dans notre effort.

Pour qui ?

  • 4250 individus, parmi lesquels 60% de femmes
  • 45 groupes communautaires (25 groupes de femmes, 15 écoles, 5 coopératives)
  • 3 coopératives bénéficiant d’un renforcement de capacités
  • 60 professionnels de santé
  • 125 enseignants
  • 9 autorités locales
  • 38 590 individus vivant des les zones ciblées

Lieu : 5 «Village Development Committees » (équivalent des communautés de communes en France) du District de Dhading : Dusha, Gajuri, Jogimara, Mahadevsthan, Pida (à côté de Katmandou)
Durée du projet : 3 ans +