Projet Entrepreneuses du Népal :

Lutter contre l’exploitation sexuelle à Katmandou par l’inclusion socio-économique des jeunes filles travaillant dans le « divertissement »

Pourquoi ?

Dans un pays ravagé par les crises politiques, les catastrophes naturelles et marqué par une forte culture patriarcale, de nombreuses femmes voient leurs droits bafoués et vivent discriminées et exclues.

Les femmes et les filles sont exposées à de multiples violences : violences sexuelles, traite, harcèlement, viols, mariages forcés, mais aussi difficultés à accéder à la propriété, à toucher un revenu… Les femmes doivent aussi faire face à une charge de travail quotidienne éreintante.

La situation est encore plus difficile à la campagne qu’en ville, car les traditions y sont plus vivaces. C’est une des raisons pour lesquelles beaucoup de jeunes filles quittent leur village pour rejoindre Katmandou et y chercher un moyen de gagner leur vie.

A Katmandou, le secteur des « loisirs » est friand de jeunes recrues naïves et soumises. 40 à 50 000 jeunes femmes travaillent comme serveuses, masseuses, danseuses et chanteuses et 50 à 75% d’entre elles sont poussées à fournir des services sexuels et sont entrainées vers la prostitution. Un tiers a moins de 18 ans et la grande majorité a été recrutée avant cet âge !

Comment ?

Ce projet vise à proposer une alternative à l’exploitation sexuelle des jeunes filles à Katmandou via l’insertion socio-professionnelle et des formations d’autonomisation et d’entreprenariat.

Fort de son expérience dans le domaine de la protection des femmes et de sa connaissance du milieu de la prostitution à Katmandou, Planète Enfants & Développement continue son travail d’aide à la réinsertion sociale et professionnelle des femmes les plus vulnérables de la vallée de Katmandou, qui sont bénéficiaires des programmes « Pas à vendre » et « Maternelles de l’espoir ».

Le projet se base sur une connaissance préexistante des services de formations professionnelles, des systèmes de micro-crédit et du micro-entreprenariat dans la vallée de Katmandou.

Nous apportons tout d’abord un soutien global aux femmes qui travaillent dans le « divertissement ». Ensuite, nous nous efforçons de les accompagner pour une réintégration réussie dans la société népalaise. Cela passe par des formations professionnelles alternatives.

Nous mettons à disposition des conseils pour l’orientation professionnelle, ainsi que des recherches de formations professionnelles adaptées, un référencement vers les services appropriés, et enfin soutien financier.

Pour qui ?

  • En 2017, 54 femmes (majoritairement Tamang) bénéficiant d’une formation, d’un soutien financier ou d’un placement professionnel
  • Un groupe d’épargne et de crédit constitué

Lieu : Vallée de Katmandou, Népal
Durée du projet : 1 an