PEPS, le nouveau Programme d’Éducation et de Protection Sociale au Burkina Faso

By 25 mars 2019Actualités

Près de 70 % de la population Burkinabé a moins de 25 ans et l’encadrement des naissances est insuffisant. Or, au-delà du problème démographique posé à ce pays extrêmement pauvre, le planning familial est indispensable pour offrir aux jeunes femmes le choix de la maternité et le suivi administratif, social et médical de leurs enfants.

Dans le cadre du programme PEPS, monté en partenariat avec l’ONG Terre des Hommes Lausanne et le tissu associatif local, nous allons mettre en place des dispositifs d’information et de formation à destination des femmes sur les sujets suivants : choix et suivi des grossesses, protection contre les violences domestiques et déclaration des naissances. L’enjeu est de taille puisque les enfants dont la naissance n’a pas été déclarée, ne peuvent pas, par exemple, être inscrits à l’école, prétendre à un emploi salarié ou encore exercer leurs droits citoyens.

boucle_Mouhuon-440pxD’un point de vue méthodologique, nous nous appuierons sur les petites associations locales et les agents administratifs de l’état civil. Parallèlement, nous mettons en place « l’Ecole des maris » dispositif qui a déjà fait ses preuves. Ces groupes de discussions exclusivement masculins permettent en effet de changer le point de vue des hommes sur les femmes, les enfants et les relations familiales… Le but est d’engager les hommes dans une action volontaire pour la protection et la santé de leurs femmes et de leurs enfants.

Les activités se dérouleront dans la boucle du Mouhoun, vaste étendue essentiellement rurale du Nord-Ouest du Burkina Faso.

Ce projet, débuté en février 2019, est de très grande ampleur puisqu’il touchera 215 000 femmes, 900 000 parents d’élèves, 2700 familles, 4500 hommes et plus de 1 million de jeunes et adolescents.

avril 2019