Au Népal, la boxe au service de l’épanouissement personnel

Aujourd’hui, 8 mars, Journée Internationale des droits des femmes, s’achève la mission de nos ambassadrices Kelly Bessis et Yasmine Kujawa, alias Ely_Killeuse, que nous avons accueillies au Népal.

 

visionnez la vidéo

Visionnez la vidéo

Kelly, inventrice d’un concept de pratique en douceur et en bonne humeur de la boxe, et Yasmine, promotrice sur Instagram du « sport positif », partagent nos valeurs de solidarité et d’égalité. Elles  savent aussi que le sport est un puissant vecteur d’épanouissement, d’harmonie et de confiance en soi pour des personnes malmenées par la vie ou faisant face à des difficultés psychosociales.

Alors quoi de mieux que l’apprentissage de la boxe pour se sentir moins vulnérables ? Rappelons qu’au Népal, plus de 90% des femmes et des filles ont été au moins une fois victimes de violence et que le suicide est la première cause de mortalité des femmes adultes…

Leur voyage a débuté dans la capitale népalaise, Katmandou, au sein de notre « Maternelle de l’espoir » qui offre une éducation de qualité à 35 enfants de 2 à 6 ans et une aide parentale pour leurs mamans issues du secteur du « loisir » (strip-tease et prostitution) et s’est poursuivi dans le district de Dhading ou nous travaillons avec les femmes et adolescentes Chepang, une des communautés les plus défavorisées du Népal.

Dix jours d’ateliers pour les femmes et les enfants bénéficiaires et actrices ou acteurs de nos projets de protection, d’émancipation et d’éducation, à raison de 2 à 3 cours par jour, nos jeunes bénévoles  n’ont pas chômé : leurs séances de boxe et de fitness sur des airs de Bollywood ont généré un tourbillon de joie et d’énergie dont les jeunes Népalaises se souviendront longtemps !

Kelly et Yasmine ont imaginé et entièrement financé ce projet, un grand MERCI de la part des filles et des femmes de Planète Enfants & Développement !