Aux cotés de la Petite Enfance cambodgienne

By 31 août 2018Actualités

Au sein des 15,2 millions de personnes qui composent la population cambodgienne, 11% sont des enfants de 0 à 6 ans. Parmi eux, seuls 18% sont préscolarisés et on estime que 32% des enfants de moins de 5 ans dans le pays seraient mal nourris et que 50% subiraient des violences physiques. Les conséquences de l’industrialisation et de l’abandon progressif des systèmes de garde traditionnels amènent à une vulnérabilité de plus en plus grande des familles et des tout-petits. Il est donc plus que jamais primordial d’investir dans la sensibilisation et les structures en faveur du développement de la Petite Enfance cambodgienne.

Les 6 premières années de la vie d’un enfant sont cruciales dans son développement : c’est au cours de cette période que se posent les bases du langage, de la motricité et de la gestion de ses émotions. Tout ce qui lui arrive ou ne lui arrive pas pendant cette période influe sur son développement futur.

Depuis de nombreuses années, nous nous engageons avec notre partenaire local, Krousar Yoeung, les autres associations du secteur et les pouvoirs publics afin de permettre aux enfants cambodgiens d’accéder aux structures éducatives et aux outils pédagogiques nécessaires à leur épanouissement.

Nous avons créé en 2010 à Phnom Penh un Centre de Ressource de la Petite Enfance (CRPE) qui compte désormais 11 employés. Son rôle est de dispenser aux acteurs de la Petite Enfance des formations, du matériel didactique et des supports pédagogiques : 500 professionnels de la Petite Enfance ont pu en bénéficier. Désormais, nous avons pour objectif de professionnaliser et d’autonomiser le CRPE pour le rendre indépendant de notre soutien financier.

Nous avons également créé plus de 100 écoles préscolaires communautaires et soutenons la mise en place de nouvelles écoles communautaires en milieu rural. En 2017, 14 écoles ont ainsi vu le jour dans la région de Kampot au sud du Cambodge et accueillent aujourd’hui 300 enfants.

Enfin, nous avons donné l’impulsion à la création d’un Réseau des Organisation de la Société Civile (NECCD) qui a introduit un échange dynamique entre plus de 30 acteurs de la Petite Enfance.

Cette année, nous lançons une série de crèches pilotes au sein d’usines du secteur textile en partenariat avec le gouvernement cambodgien.

En effet, au Cambodge où nombre d’enfants sont déjà en situation précaire, l’industrialisation rapide a entrainé l’entrée massive des femmes dans le travail et bouleversé la vie des familles. Les ouvrières des usines de textile, supportant de rudes conditions de vie (horaires longs, temps de trajet important et faible salaire) ne peuvent pas accéder aux rares crèches existantes, privées et bien trop chères. Les crèches dans les usines ont donc pour objectif de garantir aux tout-petits un environnement protecteur dans lequel ils pourront s’éveiller et recevoir des soins de santé et de nutrition adaptés. Situées sur le lieu de travail et faciles d’accès, elles permettront aux mères de conserver leur autonomie financière et de vivre leur parentalité plus sereinement. Ce seront également des lieux d’apprentissage pour les mères ouvrières qui, au travers de sessions d’aide à la parentalité, pourront apprendre à faire du foyer un lieu d’épanouissement pour leurs enfants.

Il reste encore beaucoup à faire pour garantir à l’ensemble des jeunes enfants cambodgiens un environnement et un développement épanouissant, c’est pourquoi nous continuerons dans les prochains mois et les prochaines années à développer nos projets.

Merci à vous de nous accompagner dans notre combat pour plus d’égalité à travers les services de Petite Enfance !

Rejoignez les 20 000 signataires de notre pétition pour plus de moyens pour la Petite Enfance et devenez, à votre tour, un acteur de la lutte pour plus d’égalité entre les enfants dans le monde !