Offrir un enseignement de qualité, de la maternelle au collège

By 4 avril 2018Actualités

Bien que le Burkina Faso développe des politiques éducatives ambitieuses, de nombreuses localités ne disposent pas encore d’établissements fonctionnels et accessibles et de nombreux enfants restent privés de leur droit à l’éducation. Cet été, en partenariat avec l’association burkinabé ICCV et la Fondation suisse Agir Pour Les Enfants, nous lancerons un projet de construction d’un collège et d’une bibliothèque, dans une province qui manque d’infrastructures éducatives.

carte-koubriQuel contexte ?

L’école est devenue obligatoire au Burkina Faso en 2007. Pourtant, 32% des enfants en âge d’aller à l’école ne sont toujours pas scolarisés. Pour réduire le nombre d’abandons scolaires, le gouvernement applique la politique du «continuum éducatif», c’est-à-dire le fait que les enfants puissent effectuer toute leur scolarité, de la maternelle au collège, dans des établissements proches et travaillant en coordination.

Notre approche ?

L’éducation est un levier incontournable de la lutte contre la pauvreté. Les enfants privés de ce droit sont plus exposés aux mauvais traitements notamment au travail infantile. Sans diplôme ni accompagnement, s’insérer sur le marché du travail devient un parcours du combattant et ces jeunes doivent subsister avec de très faibles revenus.

Notre objectif ?

Lutter contre les déscolarisations qui compromettent le futur des enfants de Koubri en leur offrant de meilleures conditions d’apprentissage, une cantine, et l’accès à l’enseignement post-primaire (collège). Des activités extrascolaires enrichissantes seront proposées à tous les enfants et habitants de la province : soutien scolaire, ateliers lectures, animations socio-éducatives, cours d’informatique… etc…

Quand ?

Ce projet devrait commencer en août 2018 par la construction d’un collège, d’une bibliothèque, d’une cuisine et des latrines.
Le collège sera public et les équipes pédagogiques et administratives y seront affectées par le Ministère, pour une ouverture à la rentrée 2019.
En décembre 2021, les infrastructures et toutes les nouvelles activités devront être opérationnelles et gérées par les acteurs locaux.

enseignement-bf-encadre-2