Un cadre de vie propice à l’épanouissement des enfants

By 4 avril 2018Actualités
Si la construction n’est pas notre cœur de métier, la sécurisation des écoles et de l’habitat sont déterminants pour le bien-être des enfants. Nous menons donc des projets d’amélioration des bâtiments lorsque la situation l’exige comme en ce moment au Népal et au Cambodge.

 

Au Népal, 3 ans après le séisme, de nouvelles écoles sortent enfin de terre !

Les séismes du 25 avril et du 12 mai 2015 ont affecté plus de la moitié de la population du district de Nuwakot et détruit partiellement ou complètement 51 écoles.

repare-nepal-w

École de Thaprek en construction

Pour garantir la sécurité des familles et améliorer leurs conditions de vie, nous nous sommes mobilisés immédiatement aux côtés des populations pour créer des espaces scolaires provisoires, renforcer les méthodes pédagogiques et identifier les victimes de violence et d’exploitation. Complications administratives, pénuries de matériaux, aléas climatiques… etc…  ont retardé la partie reconstruction de notre projet mais aujourd’hui, les fondations et le premier étage des écoles sont enfin visibles. Ces bâtiments   permettront bientôt aux écoliers de reprendre le chemin de l’école en toute sécurité et de profiter de matériels pédagogiques adaptés à leurs besoins !

 

Exode rural et changement climatique : un cocktail explosif pour la santé des enfants cambodgiens

Au Cambodge, les arrivées massives de population rurale dans les quartiers péri-urbains ont engendré une croissance rapide et incontrôlée de l’habitat précaire soumis aux aléas des inondations engendrées par les changements climatiques.

Depuis juin 2016, nous travaillons dans quatre banlieues de Phnom Penh pour améliorer l’habitat et les conditions sanitaires des populations les plus vulnérables. Il s’agit de distribuer des kits de réparation co-financés par les familles bénéficiaires, des filtres à eau et des extincteurs. Par ailleurs, nous organisons des sessions de formation sur l’adaptation au changement climatique et la prévention des risques sanitaires pour permettre aux ménages de faire face aux imprévus.

Une évaluation externe de ce projet note des résultats très encourageants : 426 ménages ont pu bénéficier directement des distributions et les 10 000 habitants des 4 quartiers ont été positivement touchés.

Une nouvelle phase est déjà à l’étude pour intensifier les échanges avec les pouvoirs publics afin d’augmenter le taux de raccordement aux réseaux publics d’eau et d’assainissement car les besoins restent très importants.

construction-encadre