Lutter contre les violences faites aux femmes au Népal

By 14 mars 2018Actualités

Cette semaine, nous vous donnons des nouvelles d’un de nos projets au Népal qui vise à améliorer le revenu et l’inclusion économique des femmes victimes de violences.

Au Népal, la violence envers les femmes est très répandue et frappe durement les plus vulnérables et a de graves conséquences, y compris pour les jeunes filles et les enfants.

Deux communautés sont au centre de nos préoccupations :

  • Les femmes Chepang, membres d’une caste considérée inférieure, subissent une pression intense pour se marier très jeunes. Elles sont alors privées de leurs droits à l’éducation et au revenu. Les violences domestiques sont également très répandues dans cette communauté.
  • Les femmes victimes de l’exploitation sexuelle à Katmandou travaillent dans les bars, restaurants, salons de massages et autres clubs de la capitale. Ces femmes venues dans l’espoir d’une vie meilleure, trouvent facilement du travail dans le secteur du « divertissement » mais sont ensuite obligées par les patrons à se prostituer.

Avec notre projet « Protection et Émancipation » lancé en mars 2017, nous travaillons avec les personnes touchées pour provoquer un changement durable. Un des axes de notre approche est d’améliorer le revenu et les moyens de subsistance de ces femmes. Avoir une activité génératrice d’un revenu stable et décent est indispensable pour aller vers plus d’autonomie et être en capacité de s’éloigner ou s’opposer, pour elles ou leurs enfants, à un environnement familial ou de « travail » violent.

De janvier 2018 à juin 2018, 250 femmes bénéficieront de formations pour les aider à s’orienter professionnellement, développer leur entreprise et leur carrière. Le but est que ces femmes appréhendent les différents moyens de développer leur revenu et leur autonomie financière. Toutes les femmes qui font la demande sont accompagnées individuellement dans leur projet de création d’activité ou de reconversion.

Par ailleurs, ces femmes seront formées sur la finance, l’épargne et le microcrédit, puis rassemblées en groupe d’épargne solidaire, ce qui leur apportera une protection et un revenu supplémentaire.

actu_protection_emancipation_nepal

D’ici mai 2018, nous nous sommes fixés l’objectif d’au moins 38 femmes sorties de la prostitution, et 125 femmes engagées dans un projet d’amélioration du revenu.

Bientôt plus d’actualités sur ce projet !