Au Burkina Faso, l’urgence de la protection des enfants des rues

By 29 novembre 2017Actualités

L’actuel projet d’accompagnement familial à Ouagadougou a un impact très positif sur le quotidien des familles vulnérables. Mais une problématique nous inquiète : l’augmentation du nombre d’enfants des rues. Nous cherchons des fonds pour lancer un nouveau projet d’accompagnement familial à destination de ces enfants et leurs familles dès 2018.

burkina_accompagnement_familialDe quoi parle-t-on ?
Au Burkina Faso, 42% des enfants sont déscolarisés et 10 000 d’entre eux sont dans la rue pendant la journée ou ont quitté leur foyer et vivent dehors. Une des causes de cette situation : la violence intrafamiliale. 86% de ces enfants déclarent en effet fuir des maltraitances familiales.

Où ?
Dans les quartiers précaires de Ouagadougou, où l’Etat est absent, les services sociaux difficiles d’accès et les acteurs de la protection de l’enfance en manque de moyens.

Pourquoi ?
Vivre dans la rue, c’est le risque pour un enfant de subir de nouvelles violences, notamment d’être exploité. La rupture avec sa famille et sa communauté l’enferme dans l’extrême pauvreté et la solitude. Déscolarisé, il a peu de chances d’avoir un emploi rémunérateur et de sortir de la pauvreté un jour.

Notre objectif ?
Prévenir les violences qui entrainent un décrochage scolaire et social de ces enfants et aider les familles à offrir de meilleures conditions de vie aux enfants.

Comment ?
Notre projet comporte deux volets :

  • Accompagner les familles avec des enfants vivant dans la rue ou sur le point de partir.
  • Développer des formations sur l’aide aux enfants des rues et le rôle des familles, destinées aux acteurs de la protection de l’enfance.

Les familles bénéficieront d’un accompagnement psychosocial : suivi à domicile par les travailleurs sociaux, conseils dans les permanences sociales, activités collectives de sensibilisation et de prévention de la violence.

Nous aiderons notre nouveau partenaire local, Keoogo (une association spécialisée dans la protection des enfants des rues) à se former à la méthodologie de l’accompagnement familial.

Nous travaillerons avec des experts de la formation pour mettre au point des modules dédiés au travail avec les enfants des rues. Ils seront destinés, entre autres, au personnel de l’Institut National de Formation au Travail Social (INFTS).

Quand ?
Ce projet devrait commencer en juillet 2018 et durer 3 ans, le temps d’ancrer les connaissances et de rendre les améliorations durables.

projet rue burkina encadre